Un coup d'un soir pas comme les autres...

"Jeune demoiselle célibataire, il m’arrive souvent de sortir entre copines. Notre combo favori est de commencer par un bar spécialisé dans le Gin, suivi d’un bar à shooters qui possède un babyfoot pour terminer notre soirée en boîte de nuit ! Il m’est déjà arrivée de rentrer avec un inconnu en fin de soirée deux trois fois mais pas plus.

En effet, avec mes copines, on s’est toujours dit : « Je préfère utiliser un sextoy et me faire grandement plaisir que rentrer un avec un mec complètement bourré avec qui ça sera pas forcément terrible. » C’est vrai que mes quelques expériences de coups d’un soir n’ont pas été les meilleures… je sais bien que je n’arrive pas à me laisser aller et à exprimer mes envies à la personne avec qui je passe la nuit.

Entre ma vision et la petite expérience qui va suivre, une chose a changé : deux mois de confinement !

Bon… on va pas se mentir… ces deux mois d’abstinence pure ont été difficiles. En prévoyance d’une nouvelle vague j’ai donc décidé de m’acheter un Satisfyer ! C’est un sextoy clitoridien dont beaucoup de femmes raffolent sur internet ;) Il promet des orgasmes à la chaîne.

J’ai vu, j’ai commandé, j’ai reçu, j’ai testé et j’ai vaincu !

La suite (logique ou pas ?) la voici : je suis sortie avec mes copines dans les rues prises d’assaut par les citadins, bières à la main. Les hommes étaient tous plus beaux les uns que les autres. Ni une, ni deux, mes copines et moi nous sommes transformées en minette de 15 ans ! ahaha

Et finalement, qu’est-ce que ça a été facile de rencontrer des gens, de parler, de sympathiser avec eux et d’échanger un ou deux numéros de téléphone !

C’est au cours de la soirée que je vois passer un garçon que j’avais fréquenté quelques années auparavant. Il était beau, souriant, bref il me plaisait toujours. Je passe les détails du début de soirée pour en venir au fait que je l’ai ramené chez moi. Pour être très honnête, j’ai eu un peu peur d’être déçue, qu’on ne matche pas, qu’il me fasse l’amour égoïstement en ne pensant qu’à son propre plaisir comme mes autres coups d’un soir.

Lorsqu’il a commencé à me déshabiller, j’ai ressenti qu’il allait trop vite, peut-être à cause d’un désir fort et impatient (Deux mois d’abstinence ça se ressent hein !). J’ai repensé au mantra qu’on s’était données avec mes amies. Cette fois, je n’allais pas laisser mon partenaire organiser le déroulement de mon retour à la sexualité ! Après s'être déshabillés, effleurés, caressés, j’ai dégainé mon Satisfyer. Oui bon… dis comme ça, on se croirait dans un western. Mais sa réaction a été celle attendue : la curiosité. Il m’a demandé ce que c’était et comment cet objet marchait. J’ai donc décidé de lui montrer directement.

Il est devenu complètement fou… fou d’excitation ! Je vous passe les détails torrides qui en découlent ;)

En plus d’avoir franchi un pas dont je n’avais jamais osé auparavant, ça a été la meilleure nuit de ma vie ! 

Voilà comment un simple coup d’un soir est devenu le MEILLEUR coup de ma vie. Et ce n’était pas lui la cause de ce changement.

C’était moi et la première étape de ma désinhibition."

 

Merci à Léa pour nous avoir partagé cette Toy Story ! On attend la tienne maintenant ! 😊

 

Photo de Alexander Popov sur Unsplash

Laisser un commentaire

Veuillez noter que les commentaires doivent être approuvés avant d'être publiés